Pratique
Chiffre repère

Actualités

La formation : un levier pour retrouver un emploi

Pôle emploi a réalisé une analyse sur les formations délivrées aux demandeurs d’emploi en 2014 dans le Nord – Pas de Calais.

Plus de la moitié des bénéficiaires d’une formation financée par Pôle emploi accèdent à un emploi dans les six mois suivant leur sortie.
Pour soutenir l’accès à l’emploi des demandeurs d’emploi (à travers une reconversion professionnelle ou une remise à niveau des connaissances métier), Pôle emploi augmente de 21% son budget en faveur de la formation. Découvrez l'étude.

Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre 2015

Les entreprises de la région prévoient 79 900 recrutements

D’après l’INSEE, au niveau national, le recul de l’emploi marchand s’atténuerait, et avec le soutien des contrats aidés l’emploi progresserait légèrement. La population active s’accroissant toutefois un peu plus vite, le taux de chômage augmenterait de nouveau pour atteindre 10,6% mi-2015.

Dans ce contexte, plateforme crypto le nombre de projets de recrutement annoncés par les établissements nordistes pour 2015 est légèrement en diminution : la région accuse une perte sur un an de 600 projets, soit 79 900 intentions d’embauche recensées.
Néanmoins, la proportion d’établissements envisageant de recruter est plus importante qu’en 2014, cette part s’établit à 21% en 2015 contre 19% en 2014. Le nombre de projets par établissement est donc en légère baisse.  En effet, en moyenne les établissements envisagent 3,7 projets en 2015, contre 4 projets en 2014.

Découvrez les résultats détaillés de l’enquête.

Formations

Deux bénéficiaires sur trois ont exercé au moins une activité au cours des six mois suivant la formation

En 2013, près d’un demandeur d’emploi sur deux (44%) était en emploi six mois après la fin d’une formation suivie avec l’accompagnement de Pôle emploi Nord - Pas de Calais. Le taux de retour à l’emploi est en progression par rapport à 2012 (+1,5 points) et demeure plus élevé pour les bénéficiaires d’une formation financée par Pôle emploi (45,4% contre 38,2% pour les autres). Accèder au document


Au 2ème semestre 2013, un plan « Formations Prioritaires pour l’Emploi » a été mis en oeuvre pour former des demandeurs d’emploi, afin de répondre rapidement aux besoins de recrutement non satisfaits.  Un premier bilan régional met en evidence des resultats positifs ... Lire la suite


La déclinaison de cette étude par bassin est disponible sous les rubriques "Marché du travail et de l'emploi/Formations prioritaires pour l'emploi", et/ou "Territoires"

Diagnostic socio-économique 2014...

...de la région Nord - Pas de Calais et de ses 15 zones d'emploi

Les diagnostics socioéconomiques 2014 par bassin et pour la région sont disponibles dans la rubrique « Territoires ». Ces derniers font état du dynamisme économique, démographique et de la structure de l'offre et de la demande d'emploi.

Situation du marché du travail

Bilan régional 2012 - 2013

L’éclatement de la crise à l’été 2007 et sa propagation à l’économie réelle à partir de la fin 2008 ont entraîné une forte augmentation du chômage en France et plus particulièrement en Nord - Pas de Calais.
Alors que son taux s’établissait à 10,8% à la fin 2007, il a atteint 14,0% au 3ème trimestre 2013, soit son plus haut niveau depuis deux décennies. Lire la suite...

Les Besoins en Main-d’Oeuvre en 2014 de part et d’autre de la frontière entre le Nord - Pas de Calais et la Belgique

En 2014, 7 400 établissements de la Belgique frontalière envisagent de recruter.

Depuis de nombreuses années, le flux de travailleurs français vers la Belgique est nettement plus important que celui des travailleurs belges vers la France. Les opportunités d’emploi de l’autre côté de la frontière continuent à se maintenir et restent variées dans les différents territoires composant la Belgique frontalière. Ainsi, les compétences recherchées sont diverses, elles concernent tous les niveaux de qualifications et de nombreuses familles de métiers. Découvrez les principaux résultats dans la rubrique Etudes et la brochure complète ici (onglet n°7).

Enquête Besoins en Main-d'Oeuvre 2014

20 240 établissements qui envisagent 80 500 projets de recrutements

D’après l’INSEE, au niveau national,l’emploi total progresserait d’ici mi-2014 grâce, notamment, à la stabilisation de l’emploi marchand et à l’augmentation du nombre d’emplois aidés dans le secteur non marchand. Dans ce contexte, le nombre de projets de recrutement annoncé par les entreprises françaises et nordistes pour 2014 est en augmentation : sur la région, ce sont 2 770 projets supplémentaires, soit 80 500 intentions d’embauche recensées. Cependant, cette année, il y aura moins de recrutements liés à des créations de poste (20% des projets contre 30% en 2013) et qui seront davantage liés à un surcroît ponctuel d’activité (42% contre 32% en 2013, taux qui avait déjà presque doublé par rapport à 2012). Les entreprises éprouvent donc toujours des difficultés à se projeter dans l’avenir. Et, même si les établissements de la région sont plus souvent recruteurs en 2014 qu’en 2013, il n’en reste pas moins que, comme l’an dernier, les recrutements sont moins souvent qu’auparavant projetés en contrat durable, c’est-à-dire en Contrat à Durée Déterminée (CDD) de plus de six mois ou Contrat à Durée Indéterminé (CDI) (47% en 2014, 45% en 2013, 71% en 2012). Aussi, cette année, les employeurs anticipent moins de difficultés mais envisagent davantage de projets saisonniers.
Découvrez la synthèse de l'enquête ici et la brochure détaillée ici (onglet n°6).

Les déterminants du travail frontalier

Opportunités d'emploi et accessibilité favorisent le travail frontalier

En 2013, avec 26 000 Nordistes travaillant en Belgique, et 10 000 résidents belges faisant le chemin inverse, la frontière entre le Nord-Pas-de-Calais et la Belgique est l'une des plus perméables du pays en termes de flux domicile-travail. Les avantages fiscaux pour les résidents français ont longtemps favorisé le travail frontalier mais l'avenant signé début 2012 tendra très progressivement à les faire disparaître. Reste que la question fiscale n'est qu'un des nombreux déterminants du travail frontalier : son ressort est une combinaison complexe de critères d'accessibilité géographique et d'adéquation entre les individus et les marchés du travail de part et d'autre de la frontière. Lire la suite
Etude réalisée en partenariat avec l'Insee et EuresChannel.

Le marché du travail artisanal...

Etat des lieux dans la région en 2012

L’artisanat occupe une place prépondérante dans l’économie française et régionale en associant des technologies de pointe et des savoir-faire traditionnels, et joue également un rôle essentiel en faveur des services de proximité. L’artisanat offre de réelles opportunités d’emploi en termes d’implantations d’entreprises artisanales mais également en matière de besoins en main-d’oeuvre de la part de celles-ci, d’où l’intérêt de réaliser un état des lieux du marché du travail artisanal dans la région en 2012. Ainsi, trois établissements artisanaux actifs sur dix ont procédé à au moins un recrutement dans la région et un sur dix a déposé des offres à Pôle emploi en 2012. Il en ressort que les établissements artisanaux recherchent des métiers variés, des plus spécifiques à d’autres plus transverses et dans la moitié des cas sur des contrats durables. De surcroît, interrogés en fin d’année 2012, ces établissements ont émis plus de 7 000 intentions d’embauches pour l’année 2013. Lire la suite

Quel niveau de salaire ?

Focus sur le salaire médian en 2010

Découvrez les niveaux de salaire détaillés par PCS ou secteur d’activité constatés en 2010. Ce détail est disponible aux échelles de la région et des départements du Nord et du Pas-de-Calais. Cet outil vous donne un aperçu sur la réalité du marché du travail. Lien.

L'intérim :

Porte d'entrée dans l'emploi durable ?

L’intérim est une forme d’emploi particulière de par la relation tripartite qu’il implique entre l’agence de travail temporaire, l’entreprise utilisatrice et l’intérimaire. Désormais partie intégrante du fonctionnement du marché du travail, l’intérim reste toutefois souvent un choix contraint, faute d’avoir trouvé un contrat classique. Il est généralement appréhendé comme un marchepied permettant d’acquérir de l’expérience professionnelle ou de développer des compétences.
Dans ce contexte, on peut alors se demander si l’intérim favorise l’accès à l’emploi durable ? Permet-il d’accéder à une embauche en contrat classique au sein de l’entreprise utilisatrice ?
Lire la suite...

Les emplois de l'économie verte

en Nord - Pas de Calais en 2011

Quels sont les impacts du développement durable sur l’emploi ? Selon le Bureau International du Travail, l’emploi sera affecté d’au moins quatre manières par l’orientation de l’économie vers davantage de pérennité : Des emplois supplémentaires seront créés, par exemple dans la mise au point de procédés de contrôle anti-pollution ajoutée aux équipements de production existants. Certains emplois seront remplacés, par exemple avec la mutation des énergies fossiles vers les énergies renouvelables, ou le passage de la fabrication de camions à celles de wagons de chemin de fer, ou de l’enfouissement et de l’incinération des déchets à leur recyclage. Certains emplois seront définitivement supprimés, par exemple lorsque certains emballages sont écartés ou interdits et leur production stoppée. De nombreuses professions existantes (comme les plombiers, les électriciens, les métallurgistes et les ouvriers du bâtiment) seront transformées et redéfinies en fonction de l’écologisation des qualifications, des méthodes de travail et des profils.  Lire la suite

L'emploi de demain

Tendances et évolution dans le Nord - Pas de Calais

Depuis plusieurs années, le Nord - Pas de Calais fait face à de profondes mutations économiques qui nécessitent une grande capacité d’adaptation de la part de l’ensemble de ses acteurs. En dix ans, l’Industrie a perdu 69 000 emplois dans la région, soit un quart de ses effectifs. Le Commerce a connu une légère augmentation avec 2 700 emplois créés, tandis que la Construction et surtout les Services sont les secteurs les plus dynamiques de la décennie. En 2010, sept salariés sur dix travaillent dans le Tertiaire contre 57% au début des années 90.
Consultés sur l’évolution de leur établissement à cinq ans, 138 chefs d’entreprise, directeurs et directrices des ressources humaines de la région ont accepté de nous répondre. Sans prétendre à une représentativité des résultats, nous proposons ici d’apporter quelques éléments de réponse sur le devenir des entreprises de la région : comment évoluera le volume d’emploi d’ici 2016 ? Quels seront les secteurs clés de demain ? Lire la suite

La création d'entreprise

Les demandeurs d'emploi créateurs ou repreneurs d'entreprise

En 2009, dans la région Nord - Pas de Calais, 5 300 demandeurs d’emploi ont créé ou repris une entreprise tout en bénéficiant d’une aide financière de Pôle emploi. La majorité de ces demandeurs d’emploi ont perçu l’Aide à la Reprise ou à la Création d’Entreprise (ARCE), les autres ont choisi le maintien partiel des allocations d’Aide au Retour à l’Emploi (ARE). Les caractéristiques de ces demandeurs d’emploi créateurs d’e ntreprise coïncident avec celles de l’ensemble des créateurs de la région Nord - Pas de Calais. Cependant, les demandeurs d’emploi s’orientent moins vers le régime d’autoentrepreneurs que l’ensemble des créateurs de la région. Ces demandeurs d’emploi créateurs ou repreneurs d’entreprise ont généré leur propre emploi mais ont également réalisé plusieurs recrutements. Lire la suite

Les 5 dernières publications
Les prochaines publications
  • Communiqué de Presse marché du travail - 27/01/2016
BMO 2015